sur un rythme de juillettiste


Une pause s’impose alors  en morceaux bascule dans son rythme vacancier : on laisse tomber le morceau quotidien au profit d’une diffusion distendue qui ne laissera filtrer que la crème de la crème (chaque jour est un best-of, mais certains le sont plus que d’autres).

Pour continuer à suivre en morceaux pendant les vacances, rien de tel que l’abonnement à la page facebook en lien ou sur le twitter « secret »  accessible à cette adresse @enmorceauxxx  

Ce dimanche, on écoute en toute simplicité ce tube déviant de Ween, extrait du sous-estimé The Mollusk sorti en 1997.

The Saxophones - If You're on The Water EP (2016)

"If You're on the Water" ou la révélation d'une perle rare enfouie dans un lac de larmes. C'est l''histoire d'un été dramatique : le suicide d'un ami proche après le chavirage du bateau de pêche sur lequel se trouvaient  Alexi Erenkov et son père. "If You're on The Water" ou comment transcender un drame initial par une quête anabatique vers une pureté contenant assez de promesses pour pouvoir redessiner ta cartographie émotionnelle des prochaines années. Cette promesse, c'est l’œuvre intime de The Saxophones dont on découvre le tout premier EP, soit Alexi Erenkov et Alison Alderdice - mari et femme - qui sont aller puiser dans les ballades 50's pour cristalliser douleur et beauté. De la minimal dream-pop annonce le groupe, c'est vrai ; comme un croisement de Timber Timbre avec Bohren & Der Club of Gore, pourrait-on rajouter, dans un folk aux nuances crépusculaires sublime de retenue. Une fois n'est pas coutume, on s'écoute deux morceaux :


Trim - "Before I Lied" (1-800 Dinosaur, 2016)

Micro-bafouille aujourd'hui : une sortie sur 1-800 Dinosaur, le label de James Blake, celle de Trim, londonien connu pour ses exactions grime. Écoute du premier single produit par Happa, l'excellent "Before I Lied" en forme de marche funèbre rebondie sur laquelle notre MC transgénique fait des merveilles. C'était le meilleur morceau du jour. De rien.

Agnes Obel - "Familiar" (PIAS, 2016)

Sans tambour ni trompette, Agnes Obel vient de mettre en ligne son nouveau single. S'il y avait de quoi être suspicieux au regard de la pochette luthérienne de Philarmonics, premier album trop vite aimé, ce nouveau morceau confirme l'excellence d'Aventine sorti en 2013. Avec ses arrangements pop baroque et cette opposition lumineuse masculin/féminin, c'est carrément le feu sous la glace et l'on plaint ceux qui feront la fine bouche.

Part Company - "Manfred" (Labelgum, 2016)

Comme une synthèse entre The Strokes et Animal Collective, "Manfred" du duo Part Company est un grand morceau psychédélique. Un grand morceau tout court d'ailleurs qui réussit à concentrer sur une mélodie solaire les lendemains qui chantent avec la conscience tragique qu'il est déjà trop tard.

Hommage vibrant à Manfred Gnadinger, artiste art-brut/land art qui consacra sa vie d'ermite à transformer son espace de côte galicienne jusqu'à mourir de désespoir après la marée noire du Prestige en 2002, "Manfred" brille à la manière des Beach Boys d'un violent rêve mélancolique, comme si le soleil était trop puissant.

 Part Company, Manfred EP est sorti chez Labelgum